La perte de masse graisse est une diminution de la quantité de graisse se situant dans le corps. Elle témoigne d’un déséquilibre entre les apports calorique et la dépense énergétique.
Donc en théorie : qu’importe le choix de l’activité physique, car il faut amener le pratiquant à augmenter sa dépense énergétique et équilibrer voir éventuellement réduire les apports.
Un résultat durable n’est possible UNIQUEMENT que si ces 2 stratégies sont adoptées simultanément.
Il faut trouver l’activité physique motivante et adaptée pour que le pratiquant reste assidue et régulier.

Trois axes d’entraînement peuvent être envisagés:
– Le travail d’activation cardiovasculaire
– Le travail en musculation
– Un travail mixte

Le travail Cardio-Vasculaire

L’objectif est d’augmenter les dépenses énergétiques en sollicitant le métabolisme des lipides (lipolyse) pour diminuer la masse grasse.
Dans le cas du travail aérobie on utilisera la VMA (vitesse maximal aérobie) comme référence qui permet

  • A 50 % de VMA (soit environ 65 % de la Fcmax théorique): L’activité est pratiquée en aisance respiratoire, la présence d’oxygène est indispensable au métabolisme des lipides. C’est ce que l’on appelle le « fat burner ». Ce type d’entrainement utilise principalement les lipides si l’activité dure dans le temps (plus de 45minutes).
  • A 70 % de VMA (75% Fcmax): utilisation partagée entre des lipides et de glucides.
  • A 90 % de VMA (90-95% Fcmax): Utilisation majoritaire des glucides.
Catégories : Entraînement

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.